Pages

À lire d'une couverture à l'autre, le dernier numéro du magazine canadien Garden Making avec des articles sur les plantes indigènes ( des questions et des réponses étonnantes), les nouvelles échinacées, les érables de modeste taille pour les petits espaces, l'intégration réussie des bulbes d'automne au jardin, les laitues de fin de saison à semer maintenant et j'en passe!

mercredi 22 mai 2013

Un petit coin d'pa-radis...



Il mesure moins d'un mètre carré ce petit coin de pa-radis. Malgré sa modeste taille, il me fait sourire puisqu'il ajoute du piquant à ma vie! Oui, il s'agit littéralement d'une minuscule zone de mon terrain (comprise entre le nouveau pin suisse, le sentier de pierres créé pour les enfants et le sentier principal de pavé en façade) où poussent des radis.

Prêts à être croquer.

Au printemps 2012, j'y ai semé quelques radis 'Purple Plum' (Raphanus sativus var. radicula) choisis pour leurs mignonnes tenues rose violacé. J'ai laissé fleurir quelques plants et nous avons été ravis d'admirer cette  délicate floraison rose portée sur des longues tiges. La piéride, le papillon du chou, s'est fait un plaisir de visiter régulièrement les fleurs. Laissés devenir complètement matures, certains radis sont devenus monstrueux de la racine, ce que les enfants ont adoré. Suivant les fleurs, des siliques sont apparues, réservant chacune quelques graines brunes qui se sont déposées ici et là pour revenir ce printemps dès le temps opportun.
Fleur du radis (Raphanus sativus var. radicula
Bien qu'ayant été retournée, la terre du coin d'pa-radis est remplie de relèves. Ma seule intervention est donc d'éclaircir les plants en trop, ce que j'ai fait deux fois jusqu'à maintenant. 

Je fais de même avec l'arroche (Atriplex hortensis), une jolie annuelle à feuillage vert ou rouge pourpre, qui se ressème beaucoup! C'est l'une des premières plantes à se germer au printemps puisqu'elle aime les températures fraiches. Ses jeunes feuilles comestibles se dégustent comme l'épinard et on laisse la plante monter en fleur pour apprécier son aspect esthétique mis en valeur au soleil déclinant. Aussitôt que les graines semblent vouloir tomber, je taille la majorité des plants, sous peine d'être envahie d'arroches l'été suivant!
Arroche 'Opéra' (Atriplex hortensis 'Opéra')

Bien sûr pour profiter des joies des plantes qui reviennent par elle-mêmes il faut lâcher-prise quelque peu. Cela signifie devoir s'habituer à voir des petites zones de notre jardin avoir un air un peu délaissé au printemps pour donner une chance aux semis de lever. Essayez cette année avec de la laitue, de la moutarde ou de la coriandre: permettez au plant le plus vigoureux de monter en graines, observez leur transformation parfois étonnante et laissez la nature travailler un peu plus pour vous...

Note du 11 juin: En voulant récolter mes radis, j'ai malheureusement été fort déçue. Ceux-ci n'étaient pas dodus comme souhaité, mais plutôt minces. Est-ce parce que je n'ai pas sélectionné les plus beaux radis ou que j'ai laissé monter en graines les plus hâtifs à le faire? Michel des Potagers d'antan recommande dans un article de laisser monter en graines au moins 6 plants éloignés d'au moins 800 mètres de tout autre variété de radis, même le sauvage. À réessayer...

Droits réservés

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Licence.
L'auteur de ce site écrit pour son plaisir avec toute la rigueur possible. Dans ce sens, elle ne saurait prétendre que ses conseils sont les meilleurs. Notez donc que l'auteur n'est donc pas responsable des résultats négatifs suite à des conseils offerts ici.