Pages

vendredi 23 mars 2012

Des supers trucs de jardinier!

Je vous partage ici des trucs découverts récemment et que je trouvais absolument géniaux! Je suis présentement en train de les tester. Si vous les connaissez bien, donnez-nous vos commentaires.

Bon jardinage!

Les oeufs au jardin!
Quoi faire avec les dizaines de coquilles d'oeuf après avoir préparé l'omelette? Les coquilles peuvent très bien prendre le chemin du compost ou pourquoi pas servir de fertilisant! En effet, les coquilles d'oeuf sont très riches en carbonate de calcium, le même composé retrouvé dans la chaux (voir ce qu'est le chaulage ici). L'élément mineur qu'est le calcium est un important régulateur de croissance et de développement de toutes les parties de la plante; il est aussi essentiel pour combattre les infections causées par les champignons et les virus. On comprend donc qu'un apport en calcium procurera des plantes plus fortes ayant plus de fruits sains.

Pour obtenir le fertilisant rien de plus simple: on laisse les coquilles sécher (on peut accélérer le processus en les faisant sécher au four à basse température) puis on les broie au robot ou au pilon. On saupoudre autour des plantes comme les rosiers, les fruitiers et les plantes potagères. Certains en placent même au fond des trous de plantation des tomates qui sont gourmandes en calcium (4 à 5 coquilles par plantes).

À penser!
Le contenant d'oeufs en carton s'avère aussi utile et se transforme en cellules biodégradables pour les semis qui aiment bien être transplantés au jardin dans le pot où ils ont été démarrés.

Le sac de lait, un pot adaptable
Pour obtenir des tomates vigoureuses, celles-ci ont besoin d'être repiquées deux fois et aiment bien qu'entre les deux repiquages leurs tiges soient enterrées afin de produire plus de racines aux endroits où les feuilles auront été pincées. Alors, pourquoi ne pas leur fournir un pot qui s'adapte à leurs besoins? Ainsi, on sème les tomates dans un sac de lait perforé à la base dont on aura roulé le bord jusqu'à l'obtention d'un pot de 4 à 5 cm de hauteur. 

Pour ma part, j'ai semé de 2 à 3 graines par sac. Lorsque les plantules auront leurs premières vraies feuilles (environ 15 à 18 jours après le semis), je rajouterai un peu de terre en déroulant un peu le bord du sac. Puis 15 à 20 jours avant la transplantation, je sélectionnerai le plant le plus fort par sac, je pincerai les deux premières vraies feuilles, puis je déroulerai encore le sac pour enfin ajouter du terreau jusqu'aux cicatrices des feuilles. Voilà! Je devrais obtenir de beaux plants forts! Toutefois, comme je le mentionnais plus haut, je suis présentement à tester ce truc: je reviendrai en mai commenter celui dans ce billet.

Ce que je pense du truc: Les tomates ont bien poussé, pas mieux ni moins que celles en pot. Le véritable avantage dans cette technique est qu'elle nous permet de sauter l'étape du repiquage. Ah oui! sans oublier que le contenant ne coûte rien!



Pour terminer, je recommande à nouveau ce truc pour identifier les semis: les languettes de store de PVC. On déniche le store usagé dans nos affaires ou dans un bazar,  on découpe de courtes étiquettes et à l'aide d'un crayon à encre indélébile, on écrit le nom des semis et le tour est joué!


10 commentaires:

  1. Bonsoir Jasmine,
    J'avais rencontré quelqu'un qui utilisait les stores aussi. J'aime beaucoup cette idée. Moi, pour les semis, j'utilise les contenants en plastique pour les croissants; comme des mini serres! Bon week-end!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut France,

      Moi aussi j'adore réutiliser les contenants de plastique de mélange de laitues ou de croissants pour les semis. Vive la récupération!

      Supprimer
  2. Salut à toi.
    Je suis épatée par ton ingéniosité! Toutes ces idées sont fort intéressantes car on réutilise des objets du quotidien qu'on peut même avoir en abondance sans parfois toujours penser plus loin sur le "quoi en faire". L'idée du sac de lait est super, surtout que cette sorte de plastique est assez épais. Moi qui ne l'utilisait que pour la réfrigération/congélation! Ca me donne tout plein d'idée là....

    Mille merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah! Mon ingéniosité consiste à dénicher les trucs et à les essayer!!!
      Je trouvais l'idée du pot/sac de lait génial, surtout qu'ici j'ai beaucoup de veaux qui me fournissent des sacs à la tonne...

      Supprimer
  3. Oui merci ! Je connaissais les deux premières astuces :) Mais pour les bout de store en récupération c'est une superbe idée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Nadia,
      Alors comme ça tu connaissais les deux premiers trucs? As-tu trouvé que les coquilles d'oeuf ont amélioré la santé de plantes?
      Oui, je trouve que les languettes de stores sont mieux que les bâtonnets de bois qui finissent par pourrir et conservent peu l'écriture du crayon.

      Supprimer
  4. Allo Jasmine, je connaissais le truc des oeufs mais je ne l'ai jamais essayé! Pour les stores récupérés l'idée est bonne: ces stores sont pratiquement indestructibles, le petit 'piquet' va donc durer infiniment longtemps!

    On aime ces trucs écolos! Merci...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Rachel!
      Connaissais-tu le truc des oeufs par un vieux jardinier?

      Effectivement, les stores de PVC sont difficilement dégradables... Je trouve qu'au lieu de jeter ces vieux stores, les récupérer leur donne une chance d'être plus appréciés!
      À bientôt!

      Supprimer
  5. Les coquilles d'oeufs concassées, autour des semis de printemps, empêchent les limaces (et autres gastéropodes) de "se faire" une bonne salade avec mes futures laitues ...

    RépondreSupprimer

Droits réservés

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Licence.