Pages

jeudi 3 novembre 2011

Les dernières gloires de l'automne

Un matin de cette semaine, la plupart des plantes tropicales laissées à elles-mêmes avaient l'air affreusement molles, l'eau de leurs cellules ayant gelée sous un bon froid nocturne. Les arbres ont alors perdu abondamment leurs capteurs solaires durant cette journée. C'était beau d'observer cette valse lente de feuilles lumineuses dans le paysage.

Le Ginkgo biloba, lui, n'a pas fait dans la danse céleste. Génétiquement, il préfère dorer spontanément sa parure (ou pas du tout) et la laisser choir au complet sans préavis.


Un ginkgo luminescent le 30 octobre

Au 31 octobre, l'arbre est soudainement nu.

Cette jolie graminée, achetée à Moisson en fleurs par une amie il y a deux ans, portait le nom de Molinia caerulea 'Moor'. Cette année, j'ai constaté grâce à sa floraison que la plante était une imposture! Décidément, les graminées adorent jouer à échanger leurs noms! Il s'agit fort probablement du panic érigé ou plus précisément de Panicum virgatum 'Rotstrahlbusch': en allemand, cela signifie 'buisson des rayons rouges' (chez Bluestem ils différencient très bien les trois variétés à feuillage rouge que l'on retrouve chez P. virgatum). Chez cette variété, les longues feuilles sont vert tendre avec une pointe de rouge à l'extrémité durant toute la saison végétative, teinte qui s'intensifie à l'automne. Son port est assez droit et elle est plutôt petite, ce qui en fait une graminée idéale pour les petits jardins. Je crois bien m'être attachée à elle depuis quelques jours: la lumière automnale met en valeur son rouge ardent et cela fait comme un petit feu d'artifice végétal dans mes plates-bandes.

Vaccinium angustifolium

Autre plante qui prend le carmin comme coloris d'automne c'est le bleuetier ou airelle à feuilles étroites (Vaccinium angustifolium). Cette nouveauté achetée cet été en ligne chez la Pépinière rustique était toute désignée pour ma plate-bande sous le bouleau (je vous reparle plus en détail de la transformation lorsque ce sera achevé). Cette plante indigène se plaît dans un environnement acide, sablonneux et bien drainé. Il formera un couvre-sol de 50 cm de hauteur qui se couvrira de fleurs au printemps et de fruits (des bleuets, évidemment!) délicieusement sucrés en été. Qui dit mieux?

Toujours parée de fleurs, cette astrante (Astrantia major 'Star of Billion') m'avait laissée plutôt tiède cet été. Je trouvais les fleurs un peu fades, car elles étaient plus vertes que blanches. Cette seconde floraison plus abondante montre des fleurs plus blanches qui éclatent dans le décor plutôt terne! De plus, elle semble bien aimer son emplacement qui est au nord dans un sol humifère.

 

Le feuillage bronze et doré de cette osmonde royale (Osmunda regalis) est un régal pour l'oeil. La plante bénéficie d'un sol toujours humide.  Cette indigène est facilement reconnaissable avec ses très grandes frondes parées de folioles oblongues à la marge si finement découpée qu'on la croirait unie. La mienne est encore petite, mais elle pourrait atteindre les 3 mètres!

***

Il fait beau, le temps n'est pas trop humide; c'est un temps idéal pour passer la tondeuse sur les feuilles et faire ainsi un paillis pour nos arbres et arbustes et nos plates-bandes de vivaces. J'en profite également pour arracher les mauvaises herbes visibles et planifier déjà les prochaines plantations de légumes! Repos du jardinier? Attendons plutôt à la première bordée de neige!


Photos par Jasmine Kabuya Racine. Tous droits réservés.

4 commentaires:

  1. Allo Jasmine, quel bel arbre ce biloba, n'est-ce pas? Je crois que son seul défaut est justement de perdre toutes ses feuilles d'un seul coup! Le panicum virgatum est joli mais je préfère le 'red baron' qui devient carrément rouge vif à la fin de l'été. Je suis une maniaque de graminées! Et toi, as-tu une préférence?

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Rachel!
    Oui, l'Imperata cylindrica 'Red Baron' est magnifique, je l'avoue. Il supporte bien les hivers chez toi?

    Parmi mes graminées préférées, j'ai les Miscanthus et le très commun Calamagrostis acutiflora 'Karl Foerster' qui embellit les aménagements l'hiver. Pourtant, je n'ai aucun de ces représentants chez moi! Mais il est sûr qu'un jour, ils seront locataires...
    En général, j'adore aussi les graminées de tout genre pour leur esthétisme et leur facilité de culture.

    À bientôt!

    RépondreSupprimer
  3. Le Red Baron, j'avoue que la saison après la plantation j'étais un peu décue mais à la 3e année, ils sont pas mal du tout: très rouge et beaucoup plus garnis... Par contre, ce n'est vraiment pas une plante massive, il faut vraiment en groupe plusieurs ensemble pour faire une belle talle. Mais le rouge à la fin de l'été: wow! A bientôt :-)

    RépondreSupprimer
  4. Ok, Rachel, tu me tentes sérieusement avec ton 'Red Baron'! Je l'essaierai dans un proche avenir.
    Merci de ta visite!

    RépondreSupprimer

Droits réservés

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Licence.