Pages

samedi 28 mai 2011

Le plaisir d'être herbivore

Ce printemps, mes orteils auront mangé plus le caoutchouc de mes bottes que le cuir de mes sandales, la pluie étant la plupart du temps au rendez-vous, jointe évidemment par de gros nuages gris qui roulent au-dessus de nos têtes en manque de chaleur.

Toutefois, comme je disais dans mon dernier billet, les plantes ont l'avantage d'être jolies lorsqu'ourlées de pluie. Notre oeil photographique se réjouit donc de ces belles images. Et que dire de cette verdure, celle qu'on aime à se mettre sous la dent et non celle qu'on aime à tondre bruyamment, qui croit dans une facilité toute naturelle dans ces conditions de fraîcheur et d'humidité! Je ne me plains pas de la pluie quand je croque mes laitues et verdures!
De gauche à droite: 
roquette (Eruca sativa), laitue 'Black Seeded Simpson' (Lactuca sativa 'Black Seeded Simpson') 
et mizuna (Brassica rapa var. nipposinica).

La mizuna est une verdure japonaise que j'ai introduite au jardin ce printemps. Son feuillage délicatement découpé et sa douce saveur de noisette s'incorporent à merveille dans un mesclun. La roquette, elle, est reconnue pour sa personnalité intense en bouche qui s'accentue avec sa croissance. On la déguste jeune pour apprécier son goût de moutarde qui devient franchement amer lorsqu'elle approche de la montaison. Quant à la laitue 'Black Seeded Simpson', elle provient d'un mélange de semences de laitues anciennes acheté chez The Cottage Gardener. Elle a un goût très doux et une texture de beurre. Sa couleur vert lumineux (chartreuse, diraient les anglophones) égaye la salade. Suffit d'arroser ces belles d'une petite vinaigrette maison, qui inclut idéalement des fines herbes du jardin, et ça donne des salades renversantes!

J'ai semé quelques laitues dans un gros pot sur le patio où elles sont à portée de main. 
Y grimpent aussi les pois mange-tout sur les bambous.
Bientôt, les laitues céderont leur place à des plants de tomates.

Toutes ces verdures sont extrêmement faciles à cultiver et se sèment idéalement au printemps et au début de l'automne, puisqu'elles aiment croître dans un environnement frais. On les sème toutes les 3 semaines, question de les apprécier longtemps. On peut les laisser monter en graines afin de conserver celles-ci pour les ressemer. J'ai même laissé se ressemer sur place mes laitues héritage à l'automne et elles sont  apparues il n'y a pas très longtemps: je n'ai eu qu'à éclaircir les plants trop serrés et le tour était joué!

Ce monde de verdures semble prometteur pour le palais. Il existe en effet beaucoup de variétés de laitues, sans parler des moutardes ou des verdures moins connues comme l'arroche, l'amarante ou l'épinard de Malabar. Je sens que j'aurai du plaisir à en découvrir de nouvelles dans le futur.

Venez nous révéler vos préférences d'herbivores dans vos commentaires!


Où se procurer ces semences?

- The Cottage Gardener, ici.
- La société des plantes, juste ici.
- Jardins de l'écoumène, .

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Droits réservés

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Licence.