Pages

lundi 16 mai 2011

Exit la clôture!

Trente ans. C'est l'âge de la clôture de bois qui ceint notre terrain: elle a été érigée peu après la construction de la maison. Aujourd'hui, la voilà vermoulue, chancelante et pour ne pas dire très affreuse! Constatez!

Cela fait longtemps qu'on avait hâte d'arracher cette laideur: on avait songé à la réparer, mais son délabrement était tel qu'il était impossible de réparer sans tout refaire! Finalement, le projet de changement de clôture se réalisera cet été, surtout pour des raisons de sécurité: la voisine à l'ouest a une piscine hors terre et bien qu'elle soit clôturée, il est préférable que sa cour soit vraiment fermée aux enfants.

L'homme s'est donc mis à la tâche de déconstruire la structure. Certains poteaux s'enlevaient en 10 minutes alors que d'autres exigeaient une heure... Finalement, la clôture sur les deux côtés a été retirée non pas sans effort et il ne reste que le pan arrière (qui donne sur le boulevard) à enlever, ce que mon homme devra faire faire quelques jours avant que nos installateurs ne viennent.


Parlant donc d'installateurs... vous vous demandez sûrement quel est notre choix de nouvelle clôture, n'est-ce pas?

Notre coup de coeur va bien sûr à ces clôtures de bois qui ont du charme et qui s'harmonisent si bien à un jardin. Toutefois, notre réalité monétaire et temporelle nous a fait pencher pour autre chose: la fameuse clôture frost.

Oui. Qui aura cru qu'un jour j'opterai volontairement pour ce genre de barrière!

Le bois, c'est beau, mais ça demande un entretien régulier que la frost n'exige pas. Et l'installation est incluse dans le prix: mon homme ne passera pas des jours à creuser des poteaux dans un sol rocailleux.

Nous avons donc opté pour un modèle brun chocolat avec des languettes de PVC qui mesura 4 pieds de haut sur les côtés et 5 pieds de haut au fond: pas besoin de s'enfermer de mailles non plus! Et sur le côté ouest, perpendiculairement à notre maison et à celle de la voisine, on s'est dit que dans le futur on fermerait avec une belle clôture en bois. Voilà un beau compromis.

Évidemment, nous prévoyons habiller la clôture de diverses plantes grimpantes: houblon doré (Humulus lupulus 'Aurea'), vigne vierge (Parthenocissus quinquefolia), renouée d'aubert (Polygonum aubertii) et clématites, si la l'ensoleillement le permet. Pour la vigne et la renouée, ellles seront probablement plantées contre le pan du fond puisque qu'il nous sépare de la cantine: ces plantes se lignifient à leur base ce qui peut déformer quelque peu la clôture.

***


Le travail à faire au jardin ne manque pas! J'ai réussi à nettoyer quelques plates-bandes, dont un des prés (le quart de cercle) qui était bien envahi de chiendents et d'achillées. Malgré son apparence propre, je dois rester aux aguets et continuer d'enlever les adventices qui reviennent hanter par leurs rhizomes oubliés ou leurs graines latentes. Cette plate-bande ne sera donc plus un pré cet été: sa vocation sera plutôt celle de potager ornemental. Au menu des plantations: betteraves 'Bull's blood', oignons, ail (déjà présent), capucines 'Empress of India', shiso pourpre (Perilla frutescens), tomates 'Galina' et 'Persimmon', poivron 'King of the North', arroche 'Opéra', tournesols 'Autumn Beauty', agastache 'Apricot Sprite' et haricots 'Trionfo Violetto'. Des plantes potagères dans les teintes de pourpre, de rouge et d'orangé. Une partie de la plante-bande demeure habitée par des vivaces, particulièrement le coin ombragé que colonisent des fougères, des heuchères et des hostas.
Des roches parmi les vivaces pour les enfants qui adorent les emprunter!

Un plan du potager en façade pour mieux prévoir la plantation.

Toutefois, le pire reste à faire: la butte ou le pré #1 est un désastre. Les mauvaises herbes sont trop bien implantées. Je constate les dégâts provoqués par mon absence au jardin l'an passé. Vue de loin, la plate-bande semble correcte, mais c'est quand on s'y penche qu'on réalise que les fraisiers, pissenlits, chiendents, onagres et multiples autres plantes vigoureuses semblent avoir trouvé un endroit de rêve où croître sans problème. Bref, j'ai du pain sur la planche!
 Vue de loin...
 Vue de près... ouille ça fait mal!

Pour finir en beauté, je vous offre le cliché d'une plante délicate dont le nom va à ravir: Tulipa hageri 'Little Beauty'. Chaque bulbe porte deux à trois fleurs pas plus hautes que 8 cm. Une tulipe au charme rafraîchissant.

Aussi, je suis bien contente d'annoncer que j'ai collaboré pour la première fois à la revue Coup de pouce pour le numéro de juin, maintenant en kiosque. Dans l'article, je suggère 18 végétaux à adopter et qui sont mis en valeur par des objets choisis pour vivre au jardin... gaiement!

2 commentaires:

  1. Je trouve que c'est un très beau changement que vous avez fait là. Une clôture frost une fois entourée de végétaux est beaucoup plus belle qu'une clôture de bois.

    Je suis certaine que vous ne le regretterez pas!

    RépondreSupprimer
  2. Merci beaucoup Francine!
    Je crois effectivement que la clôture ne sera plus perceptible dans quelques années grâce aux végétaux qui la cacheront. Je trouve que ça donne un nouveau défi d'aménagement!

    RépondreSupprimer

Droits réservés

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Licence.