Pages

À lire d'une couverture à l'autre, le dernier numéro du magazine canadien Garden Making avec des articles sur les plantes indigènes ( des questions et des réponses étonnantes), les nouvelles échinacées, les érables de modeste taille pour les petits espaces, l'intégration réussie des bulbes d'automne au jardin, les laitues de fin de saison à semer maintenant et j'en passe!

jeudi 27 mai 2010

Ouf!

Pas facile de conjuguer famille, travail, ambitions jardinesques, ménage et quoi d'autres? Ah! se reposer en jour de congé...
Depuis quelques jours je fais un blitz jardin parce que j'ai pris du retard et que la température, elle, devance les espérances!
Alors, voilà, la cour arrière est maintenant telle que je la voulais: les plants de tomates, basilics, kale, pois-asperge, persil, coriandre, fleurs annuelles et autres sont maintenant plantés ou semés dans les bacs, les pots et plate-bandes. En bonus, j'ai réaménagé le coin jardin des enfants. En mettant 5 heures, j'ai pu donner à un coin ordinaire un air de petit coin ludique et agréable. Ce jardin comprend une clôture de billots et de branches souples de pin blanc pour délimiter une partie du coin, une tonnelle de branches d'où s'élèveront les pois mange-tout, les haricots d'Espagne et les gloires du matin, trois étroits sentiers de paillis entre lesquels pousseront soucis, persil, tomates cerises 'Galina', topinambour, kale, pieds-d'alouette annuels (Consolida ambigua), ail, thym serpolet, laitues, carottes naines et ciboulette. Mon aînée m'a aidée à semer les haricots ce matin et j'ai fait le reste. Je suis vraiment satisfaite du résultat et j'attends avec impatience la vision du jardinet en milieu d'été!


Le coin enfants avant le réaménagement

Après la touche magique!

Arceaux faits de branches de pin blanc
Ma petite jardinière fière d'avoir sa paire de gants de jardinage!

Indémodables, lobélie bleue et lobulaire blanche. Plus haut, les pourpiers, avec leurs jolies fleurs orangées, aiment bien le soleil direct du patio.

***
L'ail ornemental (Allium hollandicum 'Purple Sensation') porte bien son nom: elle fait réellement sensation dans mon voisinage! Ici, elle est accompagnée de julienne des dames (Hesperis matronalis), de Cheiranthus allionii en orange et d'Alchemilla mollis à la base. Un mariage non prévu mais réussi! 

lundi 24 mai 2010

Série photos Parc Jean-Drapeau, mi-mai

Je pourrais passer ma journée à prendre des photos dans ce parc (mais je ne suis pas payée pour cela!). Tout de même, je réussis à croquer quelques fleurs, quelques vues sublimes. Quoi dire, j'ai le plus beau lieu de travail du monde!

Rhododendron, Jardin du Québec


Fleurs d'Enkianthus campanulatus sur le point de s'épanouir. Le spectacle sera éblouissant. Cet arbuste originaire du Japon est une éricacée qui atteint 3,50 m de haut et de large.

Épimède, Jardin d'Autriche

Exochorda x macrantha, Jardin de l'Ontario. Lumineux.

Fagus sylvatica 'Tricolor', Jardin de l'Ontario. Peu commun au Québec.

Sentier bordé de rhubarbes et de géraniums, Jardin de l'Italie.


Rhododendron au nom inconnu. Peut-être 'Edith Bosley' ou 'Wojnar's Purple'. Magnifique, même sans nom! Jardin d'Autriche.

Rosa hugonis,  à l'une des entrées du Jardin du Québec. Une pure merveille, un de mes rosiers favoris.

Jardin du Québec. En avant-plan, les asperges. Ici a été tournée une des scènes du film I'm not there sur la vie de Bob Dylan.

Dicentra spectabilis 'Alba'. D'une finesse calmante. Jardin du Québec.

Ancolie à fleurs doubles originale dans cette teinte prune, Jardin de l'Alberta


La feuille profondément texturée du Hosta sieboldiana 'Frances Williams'. Jardin de l'Alberta

Fort probablement le Rhododendron 'Mandarin Lights', un cultivar qui supporte les températures froides jusqu'à de moins 37 degrés Celcius et croît donc jusqu'en zone 3b. Quel orange!


Crataegus ou aubépine, Jardin de France

Rhododendrons en fusion de couleurs flamboyantes! Jardin de France, près de la Jamaïque.

mardi 18 mai 2010

Des hydrangées vigoureux

Il y a quelque temps, une lectrice assidue du blogue m'a posé une bonne question. Je prends maintenant le temps d'y répondre et partage avec vous la recherche que j'ai effectuée. 

"J'adore les hortensias, mais eux n'aiment pas mon jardin. Le seul qui réussit, c'est Annabelle qui est sur la photo. Quand je l'ai acheté, on m'a conseillé de le tailler à ras chaque année. Je fais ça à l'automne et tout va bien. Les autres sont toujours cassés quand le printemps arrive,on a souvent un cumul de plusieurs mètres pendant l'hiver et pour les achever, la neige d'avril est très lourde. Or, comme ils fleurissent sur les branches de l'année précédente...
Je n'arrive pas à en trouver un autre, d'une autre couleur, qui accepterait d'être rasé et qui fleurirait sur les branches nouvelles. Aurais-tu une réponse à cette question?"

Tout d'abord, il y a certains jardiniers qui ne taillent pas du tout la variété 'Annabelle' et celle-ci ne s'en plaint pas et fleurit sans problème l'été suivant. D'ailleurs, le nom complet de cette variété est Hydrangea arborescens 'Annabelle'. Larry Hodgson raconte l'histoire de la populaire plante de nos jardins dans un récent billet et propose de nouveaux cultivars issus de 'Annabelle'; la 'Invicibelle Spirit' serait bien jolie avec ses inflorescences teintées de rose. Par contre,  Denis Bernard de la pépinière Villeneuve, en conférence a émis certaines réserves face à  la nouvelle variété 'Incrediball'. Il doute que la fleur soit vraiment plus grosse que 'Annabelle'.

Pour certains, l'hortensia fait référence à l'Hydrangea macrophylla, arbuste dont les boutons floraux éclosent surtout à partir du bois de l'année précédente. Ainsi, si la plante subit un froid  en dessous des -23 degrés Celcius, oubliez une partie de la floraison, car la majorité des bourgeons floraux auront péri. Bien sûr, on peut planter l'arbuste à l'abri du vent et le protéger pour l'hiver par des monticules de feuilles à l'automne ou avec de la neige (plus difficile à contrôler, car elle fond quand ça lui plaît!). Malgré toutes ces précautions, la plante risque de ne pas offrir le spectacle voulu à l'été. Par contre, la variété 'Twist'n shout' fleurit sur le bois de l'an passé et sur le nouveau bois et irait jusqu'en zone 4. Il en va aussi de l'Hydrangea quercifolia, l'hydrangée à feuilles de chêne, et l'hydrangée serrata qui ne sont pas très rustiques sous nos latitudes et dont la culture s'apparente à celle de l'hortensia.
Jasmine Kabuya Racine
Hydrangea quercifolia. L'arbuste devient rouge vin à l'automne.

Ainsi, je propose d'amener au jardin d'autres espèces qui sont plus intéressantes par le port, leur floraison et leur vigueur. Je pense entre autres aux nombreuses variétés d'Hydrangea paniculata qui tolèrent qu'on les taille court au printemps, sans les rabattre, et qui offriront une floraison spectaculaire durant l'été. Larry Hodgson, toujours, propose dans cet article des variétés intéressantes. J'avoue avoir un faible pour le 'Kyushu'. Bertrand Dumont, dans le Guide des arbres, arbustes et conifères pour le Québec, a le coup de coeur pour 'Burgundy Lace' et 'Ruby'. 


On pourrait ajouter à cette liste l'hydrangée grimpant ou Hydrangea anomala petiolaris qui est très vigoureux, s'agrippe seul aux murs, aime les situations ombragées et affiche une architecture originale l'hiver et une floraison sublime l'été. D'ailleurs, nous en avons planté sur notre mur nord de notre maison. Dans mon quartier, j'ai pu admirer également un beau spécimen sur un mur de pierre d'où il retombait joliment. Il faut toutefois attendre quelques années avant que la plante fleurisse et soit réellement imposante.



dimanche 9 mai 2010

De temps en temps

Les feuilles des arbres sont bien déroulées; un peu partout sur le terrain, l'ombre s'installe. Mon copain a fait du beau travail dans les arbres: des branches basses et certaines situées près de fils  électriques (finalement Hydro-Québec ne coupera pas les branches de notre pin jugeant que la majorité touchait des fils de téléphone) ont été élaguées. On voit que la cour aura un peu plus de soleil et ce sera bon pour les tomates et autres plantes potagères!

Côté semis, il y a deux semaines, ma fille et moi avons semé des pois mange-tout 'Oregon Sugar Pod' sur un coup de tête: il aurait fallu les faire tremper quelques heures pour accélérer leur germination. C'est ce que j'ai fait pour les autres pois, les pois-asperges (Tetragonobolus purpureus), que j'ai laissés en baignade durant 24 heures et que je sèmerai aujourd'hui dans des pots à l'intérieur.

Les prés fleuris ont été enrichis de semences de lin rouge (Linum rubrum), de pavots de Californie et 'Shirley' et des mélanges originaux utilisés pour les démarrer. Du thym serpolet a été à nouveau semé en bordure des sentiers et à voir celui semé l'an passé, ça devrait pousser bien vite!
Basilic de Gênes. 
L'an passé seulement un plant avait survécu à diverses catastrophes. 
Cette année, nous ne devrions pas en manquer!

Mes semis intérieurs se portent bien, malgré que quelques pucerons aient élu domicile sur certains; j'ai nettoyé les pousses délicatement dans une eau savonneuse, mais ils y sont toujours. J'appliquerai prochainement un insecticide maison à base d'ail. Du repiquage a été fait pour le basilic, les tomates et le tomatillo. J'ai également bouturé un Plectranthus argenteus, plante que j'avais partie de semence au printemps 2009 et dont j'avais conservé un plant à des fins de bouturage l'automne passé. J'ai coupé des sections de tiges, j'ai laissé que deux à trois feuilles et j'ai plongé la tige dans un peu d'eau additionnée d'émulsion de poisson. La plante sera utilisée comme retombante pour des bacs.

Malheureusement, par faute d'attention, j'ai perdu mes précieuses pousses de Primula elatior. Elles ont séché (ou plutôt cuit au soleil...). J'avais réussi à faire lever deux semences! Ce sera à recommencer. Par contre, des Clematis tangutica parties de semis poussent bien.

Malgré le froid (il a neigé ce matin!), ça n'empêche pas les laitues en pots de pousser et la coriandre, semée à la volée l'automne dernier, de se développer. Hum! J'ai si hâte d'en garnir mes plats et de voir les ombelles vaporeuses s'épanouir dans les plates-bandes.

Coriandrum sativum  au jardin

mardi 4 mai 2010

Narcisses en beauté

Avant que ne fanent ces beaux narcisses (Narcissus 'Precocious') plantés l'automne dernier, les voici en photo. 

Tépales d'un blanc pur et couronne très frisée d'un rose pêche, tendant vers le jaune au coeur. La fleur peut mesurer un bon 16 pouces de haut. Aime le soleil et demi-soleil. Bulbes achetés chez Horticlub à l'automne 2009.

Droits réservés

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Licence.
L'auteur de ce site écrit pour son plaisir avec toute la rigueur possible. Dans ce sens, elle ne saurait prétendre que ses conseils sont les meilleurs. Notez donc que l'auteur n'est donc pas responsable des résultats négatifs suite à des conseils offerts ici.