Pages

background: #FFFFFF; float:right; margin: 0 0 10px 10px;>>

mardi 26 octobre 2010

Perdante ou gagnante?

J'ai hésité à écrire ce billet. Pas parce que cela me rebute de dire merci aux gens qui me sont généreux, mais pour cause d'interprétation de mon message.

Si notre monde regorge de publicités qui nous amènent à consommer plus et plus vite, je crois qu'il existe de la "bonne" publicité. En juin dernier, je faisais de mon gré ce genre de publicité, pour la Pépinière fruitière rustique et ancestrale; en faisant des recherches, j'étais tombée sur leur site et j'ai instinctivement senti qu'il s'agissait d'une belle entreprise. Et j'ai voulu en faire profiter d'autres jardiniers en la référant.

Quelques semaines suivant ce billet, je recevais un remerciement de Véronique Alexandre, copropriétaire de la pépinière; depuis que j'avais écrit à leur sujet, ils avaient remarqué un accroissement du nombre de visiteurs sur le site! Pour ajouter à leur mot de remerciement, ils désiraient m'offrir un arbre ou un arbuste de mon choix. Si ce dernier geste m'a beaucoup touchée, le mot l'a été encore plus, car ils ont pris le temps de m'écrire et ça, c'est vraiment apprécié.

Il y a donc quelques jours, j'ai reçu par la poste deux petits plants de bleuets en corymbe (Vaccinium corymbosum); l'un sous le nom de 'Polaris' et le second sous le nom de 'Blue Gold' (voir plus bas pour plus d'information). N'étant pas encore décidée du meilleur endroit où les planter, j'ai décidé de les mettre en jauge. 


Ainsi, je partage cette histoire en toute honnêteté. Pour l'instant, je n'ai pas de désir de transformer mon blogue en site de promotions; des pubs qui clignotent partout, je vous avoue que moi ça m'énerve un peu. Par contre, il me fait plaisir de parler d'un produit qui me semble utile ou d'une entreprise horticole qui m'a l'air digne d'intérêt. Et inversement, je ne me tairai pas si tel truc ou telle compagnie me déplaît. Il demeure que je trouve que le marketing en ligne est un monde bien particulier; comment ne pas y perdre son âme?

En tout cas, pour cette fois, je crois ne pas avoir perdu la mienne...Qu'en pensez-vous?


Informations sur les cultivars
Le cultivar 'Blue Gold' semble très intéressant. La floraison est abondante, par conséquent la fructification aussi. Il semble également être très décoratif à l'automne avec son feuillage qui vire du vert à l'orangé et au rouge. Quant au cultivar 'Polaris', le fruit est dit être très aromatique et pour en obtenir, l'arbuste doit être pollinisé par une autre variété. Les bleuets en corymbe peuvent avoir de bonnes dimensions, soit entre 1,20 m et 2,40 m de hauteur par 0,70 m à 1, 50 m de largeur. Ils apprécient le soleil ou sinon la demi-ombre, mais il faudra alors s'attendre à moins de fruits, ce que nous ne voulons pas assurément!

8 commentaires:

Douce France..... a dit…

J'aime bien partager sur mon blogue les rencontres avec des gens qui ont leur petite entreprise lorsqu'ils m'ont fait vivre une belle expérience ou échanger des trucs de jardinage. Je m'aperçois que les petites annonces (non clignotante sur mon blogue) ne m'apportent rien à comparer à ces belles rencontres. J'avais le goût de mettre des bleuets dans mon jardin et c'est justement cette sorte qu'on m'avait prescrit!
Bonne soirée!

Francine a dit…

Je suis parfaitement de ton avis concernant toute la publicité qui nous envahit bien souvent. Mais il m'arrive aussi parfois de mentionner certains endroits ou produits qui méritent qu'on parle d'eux.

Je trouve que la pépinière dont tu parles a eu un très beau geste envers toi et c'est tout à leur mérite.

Et quand tu te régaleras de tes bleuets, tu auras une bonne pensée pour eux.

Bonne journée!

lina a dit…

Bonjour Jasmine. Je vais tout à fait dans le même sens que Francine et appuie à la fois ce que tu as dit: il y tant de compagnt de bons produits et services méritent qu'on parlent d'eux et l'inverse est aussi vrai. N'est-ce pas une jungle pour les consommateurs qui cherchent des repères positifs ou négatifs? Pour ma part, je n'hésite pas à interpeller un gérant de commerce quand j'apprécie le service à la clientèle ou si je ne l'apprécie pas. Cependant, la manière de le faire est essentielle...Je ne considère pas que tu es dans une sorte de "corruption" du milieu.

Bref, j'ai très hâte de goûter à ces bleuets....!

Jasmine a dit…

Merci à vous, chères femmes, de vos commentaires réfléchis. Je sens que nous partageons le désir d'encourager ceux et celles qui le méritent!

J'ai évidemment bien hâte de vous décrire la dégustation de bleuets que nous aurons dans quelques années... ou de t'y faire goûter Lina!

@Douce France: Je suis contente que tu confirmes que les variétés de bleuets données sont excellentes!

Julie Soleil a dit…

Bataille constante, s'il en est une, que celle d'être chroniqueur ou journaliste et de demeurer intègre et "pur". Les entreprises aiment qu'on parle d'elles, veulent qu'on parle d'elles. Elles savent que la publicité gratuite est la meilleure et la plus efficace de toutes les promotions imaginables. Les chroniqueurs aussi connaissent leur impact. Conserver son intégrité semble facile, mais quand on le vit... on réalise que les frontières sont parfois bien mince. Tout devient question de conscience et d'éthique morale et dans ce domaine, ce n'est pas tranché au couteau!

Jasmine a dit…

Bonjour Julie Soleil. Merci de partager ici ton avis. Effectivement, on doit compter sur sa conscience et son expérience pour faire un choix éclairé!
Au plaisir.

Ruth a dit…

Bonsoir Jasmine, merci pour ton billet. Difficile en effet de faire la part des choses. Quand certains artisans, petits commerçants partagent avec nous des valeurs, je crois qu'il vaut la peine de les encourager quand l'occasion s'y prête.

Jasmine a dit…

Salut Ruth!
Oui, effectivement ton critère "artisans et petits commerçants" en est un excellent. Plus l'entreprise est grosse, plus il y a un risque que nous perdions notre intégrité. À moins qu'on soit prêt à monnayer coûte que coûte cette dernière!

Enregistrer un commentaire

Droits réservés

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Licence.