Pages

À lire d'une couverture à l'autre, le dernier numéro du magazine canadien Garden Making avec des articles sur les plantes indigènes ( des questions et des réponses étonnantes), les nouvelles échinacées, les érables de modeste taille pour les petits espaces, l'intégration réussie des bulbes d'automne au jardin, les laitues de fin de saison à semer maintenant et j'en passe!

vendredi 28 août 2009

Autocueillette

Les tomates sont sucrées et juteuses comme que nous rêvions. Mon mannequin favori nous fait la démonstration de ce qu'on peut récolter au jardin : 'Iberville' (tomate moyenne), 'Galina' (tomates cerise jaunes) et 'Matt's Wild Cherry'. Des trois, nous aimons beaucoup la petite jaune qui est plus sucrée que la petite rouge. La 'Iberville' est excellente dans les sandwichs et dans les salades. Ce soir, nous dégusterons une salsa maison faite des trois variétés. On fait le plein de lycopène !






samedi 22 août 2009

En fleur en cette fin d'août

Un petit tour du jardin pour y admirer ce qui fleurit ?
Bonne visite !

Calendula 'Victoria Sunset' : Annuelle essayée pour la première fois. Belle couleur, mais la forme un peu pompon lui donne une allure guindée. Trop haute pour la bordure, mais jolie si insérée dans un mélange d'annuelles ou de vivaces aux couleurs froides.
Tropaeolum 'Empress of India' : Une annuelle qui est cultivée depuis plusieurs décennies et qui a fait ses preuves. Sa fleur orange feu et son feuillage pourpre virant au vert sont magnifique. On la sème directement en terre et elle pousse toute seule, quoique que chez moi, elle a préféré les bacs aux plates-bandes.
Cleome hassleriana 'Étoile Violette' : Une beauté qui s'est fait attendre...Elle se donne en spectacle depuis une semaine et demie. Je l'ai partie de semis intérieurs et extérieurs. Celles parties au chaud sont plus grosses que les dernières. J'adore la richesse des pourpres et des roses de sa fleur. Attention, le feuillage pique un peu et sent la mouffette ! Cela n'empêche pas de l'apprécier...On peut récolter ses graines aisément pour l'année suivante.
Amaranthus hypochondriacus : Elle atteint un petit mètre dans mon jardin, alors qu'elle devrait en faire deux...Bah ! Son épi rose pourpre égaille tout de même l'arrière de la plate-bande. Une annuelle qui se part en semis intérieur.
Anemone x hybrida 'Honorine Jobert' : Grande vivace (1,20m x 70 cm de large) idéale pour les coins semi-ombragés au sol frais mais bien drainé. Elle fleurit à un moment fort apprécié, c'est-à-dire à la fin d'août jusqu'au début d'octobre. Elle est toute nouvelle chez moi et je l'ai plantée sous un cèdre élagué en compagnie d'hostas jaune doré marginés de vert. Dans un futur proche, je lui trouverai des compagnons tels que des ancolies et des heuchères au feuillage pourpre.
Nicotiana sylvestris : Elle, c'est l'une des mes annuelles favorites. Grande, élégante, originale et parfumée. Je l'ai démarrée en semis intérieurs: les graines minuscules cachent bien l'impressionnante plante que voici. Elle peut atteindre facilement les 1,50 m et un peu plus de 60 cm en largeur. Elle s'accommode bien du demi-soleil et même d'une ombre légère en autant que son sol soit humifère. Elle pourrait faire un tabac dans votre plate-bande...

jeudi 20 août 2009

Achat de bulbes en ligne


L'été va tirer bientôt sa révérence, mais il nous reste encore beaucoup de beaux jours pour profiter du jardin. En ce moment au potager, ça pop ! avec les tomates qui ne cessent de rougirent ou de jaunirent. D'ailleurs, ma grande fille ne se lasse pas de dévorer les imprudentes qui ont mûri !

L'automne sera donc bientôt dans nos jardins, cela veut dire qu'on peut penser à nos bulbes printaniers ! Comme j'adore commander en ligne, je me suis essayée pour la première fois à acheter des bulbes via Internet. Dans mon carnet horticole, j'avais noté quelques espèces et variétés intéressantes selon différents chroniqueurs horticoles. Après avoir navigué principalement sur les sites de Vesey's et d'Horticlub (leurs sélections sont assez semblables), j'ai arrêté mon choix sur la dernière entreprise; elle offrait un rabais de 25 % sur tout achat de 50 $ et plus jusqu'au 23 août. Voici ma liste d'épicerie, si cela peut vous inspirer également !

Comme vous pouvez le remarquer, j'ai sélectionné des bulbes faciles de culture, qui sont adaptés à nos conditions froides, qui se reproduisent aisément, que les écureuils ne mangeront pas (au prix que cela coûte, on ne veut pas nourrir ces petites bêtes-là avec de beaux bulbes !) et qui sauront revenir égailler le printemps à différents moments et ce, durant de nombreuses années. J'aime beaucoup les tulipes, mais à part quelques variétés, elles ne demeurent pas très longtemps au jardin. Quant aux crocus, à part la 'Tomassinianus', ils se font généralement bouffer par les rongeurs. Moi, je préfère les bulbes vaillants et qui se naturalisent...

Et vous, quels sont vos coups de coeur dans les bulbes printaniers ?

Photos par Jasmine: une assiette de crudité où les tomates 'Galina' (jaune) et 'Matt's Wild Cherry' ont leur place aux côtés de la bourrache en fleur. Seconde photo, ce sont les narcisses miniatures 'Tête à tête' qui ont fleuri au printemps 2009.

lundi 10 août 2009

Une coriandre folle folle folle



La coriandre a fleuri et elle s'épanouit à la manière d'une dentelle végétale. Elle retombe d'un bac confectionné avec amour par mon homme. Quand je regarde les photos prises au printemps, je me dis que la verdure ça fait un bien fou. C'est bon pour les yeux et pour le palais !
Photos par Jasmine : fleurs de Coriandrum sativum démarré en semis extérieur au printemps. Dernière photo, les bacs nouvellement construits (fin avril 09) et qui ont l'air un peu tristounet sans verdure !

dimanche 9 août 2009

Réussir son aménagement


Si pour certains aménager sa façade tient du conformisme, pour d'autres (et je fais partie de cette catégorie...) il s'agit d'une passion qui ne devrait s'éteindre que lorsqu'ils seront arthritiques, blasés, et près du lit de mort ! Et même encore là !

Pour ces passionnés de jardins, réussir le tableau qu'ils ont en tête est probablement l'ultime défi. En tout cas, tel est mon défi. Depuis des années, je m'amuse à observer les aménagements en façade des propriétés et à noter ce qui fait qu'ils sont magnifiques, intéressants ou ennuyants. Et je sais que parfois quelques trucs suffiraient à rehausser un jardin qui est un peu trop ordinaire. Les voici :

- Planter des arbres : ne serait-ce qu'un arbre sur votre terrain ! Je pourrais faire l'éloge de l'arbre (ce qui serait très long !). Il suffit de retenir ceci : ils apportent structure, ombre, beauté et valeur à votre jardin et votre résidence. On oublie pas de les entretenir un peu chaque année (élaguer, amender au besoin, etc)

- "Décoller" les plates-bandes de la maison. Ne pas hésiter à faire une plate-bande en plein milieu du terrain en façade. Trop de gens font de petites plates-bandes jouxtant les murs. Au moins, faites en sortes qu'elles soient un peu plus large qu'un pied !

- Considérer les dimensions des arbustes à maturité. Gaffe classique que de serrer les arbustes les uns contre les autres, ou contre les murs de la maison. Résultat : 15 ans plus tard, les arbustes sont coincés entre eux ou cherchent la lumière qu'ils n'ont pas parce que cachés par un congénère.

- Les structures. Si il y a quelque chose que j'apprends depuis peu et qui me marque beaucoup, c'est l'importance des structures. Pergolas, tonnelles, balcons, escaliers, sentiers, clôtures, etc. Tous ces éléments sont d'une importance capitale dans le jardin. Ils sont souvent les premières choses qu'on voit ou qu'on emprunte et ils se doivent d'être solidement construits, originaux ou simplement nets. On n'hésite donc pas à prendre le temps de bien les choisir et de les fabriquer.

- La répétition. C'est une des clés d'un tableau bien composé. Un méli-mélo de plantes peut satisfaire le passionné de plantes, mais lassera vite l'oeil par manque de cohérence. Il s'agit de trouver un équilibre entre la variété et la répétition ( je sais, ce n'est pas toujours facile !). On peut choisir de répéter dans plusieurs espaces une de nos plantes favorites, (une graminée, une vivace originale), ou une couleur, ou une texture. Ceci dit, cette règle est pour donner un lien entre les diverses plantations, on laisse quand même de la place à la petite nouveauté qu'on a déniché à la pépinière !

- On bouge ! Excepté les arbres et les gros arbustes qui sont difficiles à déménager, on ose bouger nos plantes. Elles ne sont pas mise en valeur à l'endroit où elles sont ? Bah ! on les déménage ! Un jardin est tout sauf statique. De plus, avec les années, les arbres environnants grossissent et certaines plates-bandes prennent ombrage. On devra donc trouver un nouvel emplacement à des végétaux qui requiert plus de lumière avant de les perdre définitivement. Meilleur moment pour les bouger ? Le printemps et surtout l'automne, car on aura eu tout l'été pour noter ce qui sera à changer de place.

- Original comme vous. Comme nous sommes tous différents, chaque jardin l'est également. On n'hésite pas à concrétiser nos idées, quitte à les modifier. Jardiner et aménager devraient être plaisant et valorisant. Et en plus, c'est sportif !

-Prendre le temps. Mon copain me la répète souvent celle-là (je suis du genre à accomplir 10 projets en même temps !). Il faut vraiment prendre le temps de bien faire les choses et être patient, évidemment. Le résultat n'en sera que plus beau. Il est donc normal que pour réussir son aménagement cela requiert quelques années !

Vous avez des trucs pour réussir votre jardin ? Faites-nous en part !


jeudi 6 août 2009

Jaune tomate

La voici enfin cette première tomate cerise jaune du jardin, croquée par ma fille. C'est un petit bonheur de la voir mordre dans le petit fruit et en redemander. Tout le monde a pu avoir sa tomate, sauf le petit dernier qui est au régime lait de maman et céréales ! Le plaisir était au rendez-vous, et le goût, bah !, lui, il était un peu lessivé par la pluie...Les prochaines tomates, si elles attrapent un peu de soleil, devront être plus sucrées.

***
Aujourd'hui, suis allée à la pépinière Cramer pour un client pour lequel je fais un plan d'aménagement. Horriblement déçue du service et de la qualité des produits. J'y étais allée il y a 9 ans dans le cadre d'un cours et je ne me souvenais pas que ladite pépinière était si ordinaire. Mon copain a su trouver le bon mot pour décrire la pépinière Cramer, c'est un" Costco des plantes". Ça en dit long...

Vite, vite j'ai couru à la pépinière Les Serres Latour qui, elle, offre un service incomparable et des plantes bien choisies et bien entretenues. J'ai pu trouver la majorité des végétaux pour mon client et, évidemment, j'en ai profité pour acheter un arbuste : un Cephalanthus occidentalis. Cet arbuste sera un élément-clé de la façade, il servira à cacher le grand pan de mur de brique entre les fenêtres des chambres à coucher et du sous-sol. Ça faisait longtemps que je cherchais l'Arbuste qui conviendrait puisque l'endroit est peu ensoleillé et très humide et nous tenions à avoir une plante indigène. Et le bois-bouton (c'est joli, hein ?) répond à tous ces critères.
Plus je lis sur le céphalanthe, plus je suis heureuse de mon choix ! L'arbuste, qui peut mesurer jusqu'à 4 m de haut par 3 m de large, pousse dans les endroits marécageux du Québec et des provinces maritimes. Sa floraison originale, une sorte de boule blanche aux étamines extraverties, apparaît entre juin et août. La fleur attire non seulement le regard et le nez, mais également les oiseaux et les papillons.

Comment regretter un tel achat ?

Les trois premières photos sont de Jasmine. La dernière montrant un Cephalanthus occidentalis en fleur provient de www.ubc.botanicalgarden.com.

mardi 4 août 2009

Toujours vivante



J'écris, les yeux un peu bouffis, très proche de mon lit, mais ça fait si longtemps que je n'ai pas gribouiller quelque chose sur l'état de mon jardin ! Ça me démange un peu les doigts !

En rafale, donc, voici les nouveautés :

- J'ai plusieurs beaux piments d'Espelette, dont un qui mesure un bon 7 cm. Toujours vert, mais ça devrait rougir bientôt !
- On devrait déguster notre première tomate cerise jaune 'Galina' sous peu. Une photo de ce moment sera croquée. Promis.
-Je suis un peu déçue de ma plate-bande arrière, celle qui longe le patio. Mes Cléomes sont sur le point de fleurir, ce qui est tard, et les Amaranthe qui devraient mesurer presque deux mètres à la fin de l'été, mesurent à peinent 45 cm. Bon, ça doit être la faute de la pluie....Elle a le dos large, la pluie, cette année !!!
- Mes tomates dans le bac sont monstrueuses. Elles débordent, dégoulinent, écrasent le basilic, croulent sous leur propre poids. Bref, elles sont vigoureuses !
-Mes Nicotiana sylvestris devraient fleurir bientôt. J'adore leur stature et leur prestance. Et leur parfum sublime.
- Les prés fleuris semblent avoir tout donné. Après une explosion florale, les fleurs fanées, les mauvaises herbes oubliées font une scène moyennement jolie. Bah ! Il faut aussi accepter qu'on a pas le contrôle sur tout ! Il reste les rudbeckies qui illuminent la façade. Mais moi et les rudbeckies, c'est pas la grosse histoire d'amour...
- Il y a une dizaine de jour, j'ai adopté des petits rejetons de plantes en solde chez Canadian Tire : une barbe de bouc (Aruncus diocus), deux Sedum telephium 'Vera Jameson' et une gracieuse Thalictrum delavayi (pigamon) ont pris place en façade.

Finalement, je devrais aller à la pépinière Cramer cette semaine pour un client. J'ai vraiment hâte....il va falloir que je laisse ma chikchik à la maison, sous peine de faire des achats compulsifs...Je vous en reparle !

photos par Jasmine: Les prés fleuris en façade. 21 juillet 2009.

Droits réservés

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Licence.
L'auteur de ce site écrit pour son plaisir avec toute la rigueur possible. Dans ce sens, elle ne saurait prétendre que ses conseils sont les meilleurs. Notez donc que l'auteur n'est donc pas responsable des résultats négatifs suite à des conseils offerts ici.