Pages

À lire d'une couverture à l'autre, le dernier numéro du magazine canadien Garden Making avec des articles sur les plantes indigènes ( des questions et des réponses étonnantes), les nouvelles échinacées, les érables de modeste taille pour les petits espaces, l'intégration réussie des bulbes d'automne au jardin, les laitues de fin de saison à semer maintenant et j'en passe!

mercredi 28 janvier 2009

Faire pousser des tomates à l'envers...

Je ne pouvais pas passer sous silence la découverte d'un nouveau gadget pour jardinier que la compagnie Veseys vient de sortir...

Je dois dire d'abord que je dédie ce truc à Brigitte Tremblay, horticultrice du Parc Jean-Drapeau et conseillère-vendeuse chez Le paradis des orchidées, parce que pendant l'été 2008 elle aimait bien que je lui amène mon petit catalogue sur les nombreuses bébelles, plus ou moins utiles pour jardiner, vendues par Veseys (je pense ici au bandana réfrigérant ou au rotoculteur Mantis Tiller qu'elle a essayé maintes fois de faire acheter à notre contremaître...)

Bon, la bébelle en question...Il s'agit d'un truc révolutionnaire ! C'est une corbeille pour faire pousser votre plant de tomate la tête à l'envers ! Veseys affirme qu'il y a de nombreux bénéfices à cette méthode culturale: cela éliminerait le besoin de désherber et de tuteurer le plant, les insectes nuisibles seraient également en bonne partie éliminés et le besoin d'arrosage serait réduit. WOW! Qu'attendons-nous pour s'en procurer un ?!
Pour ma part je n'ai pas de "plafond" pour accrocher ce genre de panier. Mais s'il y a quelqu'un qui achète ce truc, s'il-vous-plaît, faites-moi part de votre expérience !

Où trouver le Revolutionary Tomato Planter: Veseys pour la modique somme de 19,95 $ si commandé maintenant !

mardi 27 janvier 2009

Un jardin hautement original


Imaginez la ville de New-York. Une section de chemin de fer en hauteur abandonnée depuis 1980. Il ne reste plus qu'un tronçon 1,5 miles des 13 miles originaux. Des plantes sauvages ont toutefois investi la place car, ne l'oublions pas, la nature a horreur du vide ! En 1999, deux New-Yorkais, Joshua David et Robert Hammond, décident de créer un regroupement communautaire qu'ils nommeront the Friends of the High Line.  Le regroupement réussira à convaincre la Ville de rénover l'espace plutôt que de le détruire et c'est ainsi qu'au printemps 2009 on verra l'ouverture de cet espace vert de 2,7 hectares.

Le design du projet a été conçu par la firme d'architectes paysagers Field Operations et par les architectes Diller Scofidio+Renfro. Pour ce qui est de la plantation, les idées reviennent au
 Néerlendais Piet Oudolf qui n'a pas hésité à intégrer des plantes qui avaient déjà colonisé l'endroit, signe qu'elles y sont adaptées. On y
 verra donc, entre autres, des Aster novae-angliae, des Solidago, des Eupatorium ainsi que des Rhus typhina

J'avoue adorer l'idée de conversion d'un espace jadis voué au transport en un espace vert en longueur et en hauteur, spécialement dans une ville très dense en constructions et en population ! Et Piet Oudolf qui encore une fois offre son génie dans un projet où il serait si facile d'oublier la nature. On peut être sûr que les plantations seront véritablement inspirées de la "flore new-yorkaise"...

Texte inspiré de l'article The high life paru dans le numéro 145 de Gardens Illustrated. Photos tirées du site The High Line. Voir leur site pour plus d'informations et pour la vidéo du projet.

dimanche 25 janvier 2009

C'est le temps des semences !

J'adore quand février approche: cela signifie que je peux commander mes semences d'annuelles et de vivaces pour l'été qui approche sans avoir l'air d'une impatiente ! À vrai dire, je regarde les sites de semences depuis au moins 3 mois...
Quel plaisir !

J'énumère ici mes sites privilégiés, enfin, ceux que je connais et que j'affectionne pour le moment, toujours prête à faire de nouvelles découvertes ! Tous les sites suggérés permettent de faire des commandes en ligne.

1. La Société des plantes : bon ça fait plusieurs fois que je nomme cette petite entreprise, mais que voulez-vous je les adore. D'abord, c'est une entreprise québécoise (de Kamouraska) et ils prennent plaisir à nous offrir une belle variété de semences biologiques souvent rares et/ou du terroir. À découvrir si c'est pas déjà fait !

2. Veseys: Ils vendent des semences de légumes, de fruits, de vivaces, d'annuelles, bien sûr, mais aussi des bulbes des plantes, des arbres et des outils ! C'est à cet endroit qu'on s'est procuré nos semences pour le pré fleuri qui a connu tant de succès ! C'est également chez Veseys que j'ai acheté les Hydrangea anomala petiolaris (le grimpant) en 3 exemplaires et livrés en dormance dans une boîte de carton! Un des trois n'ayant pas survécu, on a demandé un remboursement et c'est sans problème que nous l'avons obtenu. J'adore avoir du bon service !

3.Les Semences Solana : J'ai commandé deux fois avec eux, dont une grosse commande de Calendula officinalis pour un projet universitaire (Projet Verdis-toit). Bon, il nous ont envoyé des tas de petites enveloppes, ce que nous avons trouvé bien ordinaire pour une compagnie qui dit fournir des jardiniers qui cultivent de moyennes superficies. Il aurait été mieux de nous envoyer une seule grosse enveloppe, c'est plus écolo, non ? Pour le reste, ils offrent une grande variété de semences, dont les tomates cerises 'Sungold' que je crois essayer pour l'été 2009. Frais de transport: 3,00$.

4. West Coast Seeds : J'ajoute un site à ma liste. Je l'ai découvert il y a deux jours. J'ai été éblouie par la collection de semences de tomates ! Pour les légumes, il y a une belle variété. Toutefois, la collection de semences de fleurs est limitée. La majorité de leurs semences sont biologiques. Malheureusement, je n'ai pas encore commandé avec eux alors je ne peux pas commenter la qualité de leur service. À essayer.


Voilà mon top 4, pour l'instant. Si vous avez des suggestions, allez-y, je veux les connaître !

mardi 20 janvier 2009

Pour des rives plus vertes


Si vous êtes comme moi et vous survolez de temps à temps la chronique de Pierre Gingras dans la Presse, vous avez peut-être lu dans la section Jardiner du samedi le 17 janvier 2009 qu'un nouveau document sur la végétalisation des rives au Québec était disponible depuis novembre 2008.

Vous pouvez vous procurer le Répertoire des végétaux recommandés pour la végétalisation les bandes riveraines du Québec sur le site de la Fédération interdisciplinaire de l'horticulture ornementale du Québec (FIHOQ).  Il est téléchargeable en format PDF gratuitement. Pour l'avoir survoler rapidement, l'outil me semble bien réalisé car on retrouve une liste exhaustive d'arbres, d'arbustes, de vivaces, de grimpants et de graminées. Chaque espèce suggérée possède une ligne d'informations détaillées (type de sol, lumière, croissance, rôles, etc.) qui nous amène à faire un choix plus éclairé lors de l'implantation de végétaux sur des rives.

D'ailleurs pour les horticultrices du Parc Jean-Drapeau, vous reconnaîtrez sûrement quelques plantes qui ont été utilisées pour la végétalisation des canaux des Floralies !

L'arbre emblématique du Québec, le Betula alleghaniensis, ou bouleau jaune (photo ci-haut), est l'une des espèce décrite dans le Répertoire. Image tirée du site www.catskillnativenursery.com.

***
Une belle neige très floconneuse a drapé le paysage campivallensien ce matin. Les conifères sont de toute beauté, spécialement notre sapin de Noël qui a trouvé une seconde utilité sur le patio !

Droits réservés

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Licence.
L'auteur de ce site écrit pour son plaisir avec toute la rigueur possible. Dans ce sens, elle ne saurait prétendre que ses conseils sont les meilleurs. Notez donc que l'auteur n'est donc pas responsable des résultats négatifs suite à des conseils offerts ici.