A garden is a compromise between nature and art. It is also a struggle between the two, between the instinct of nature to let plants grow, spread and compete with one another and the will of the gardener to keep everything in check, to make it conform to the human plan.
The New Garden Perennial, Noël Kingsbury

jeudi 16 avril 2009

Tomates repiquées, basilic semé et une tisane à leur santé !


Les tomates 'Galina' et 'Iberville' ayant fait apparaître leurs vraie nature foliaire, il fallait bien leur trouver nouvelle demeure plus vaste que la cellule. C'est en groupe de 4 que j'ai relogées les solanacées dans des pots de 4 pouces. J'ai été bien heureuse de constater que la 'Galina' avait germé à 100 % et que les 16 graines sur 18 de la 'Iberville' répondaient à l'appel de la Vie. Bref, encore une fois, je ne manquerai pas de tomates à planter au jardin et à partager !

L'été passé, j'ai adoré avoir du basilic sous la main; quelques feuilles de basilic dans la vinaigrette, un bouquet en touche finale dans la sauce bolognaise...Cet été, je renouvelle l'expérience en espérant cette fois avoir des tonnes de basilic pour faire du pesto ! Pour ça, paraît-il rien de mieux que la variété italienne 'Genovese'. On saupoudre les minuscule graines rondes sur un terreau à semis, on m
et le tout à la chaleur et d'ici deux semaines de petites pousses devraient apparaître. Il faudra les dorloter, car elles sont fragiles !

Dans le même après-midi, j'ai eu aussi le temps (il faut dire que les deux enfants faisaient leur sieste...ça aide !) de semer la Lobelia syphilitica (elle, c'est une belle découverte faite avec ma collègue Suzanne lors de la tournée d'identification du patrimoine végétale des Floralies, la lobélie aux fleurs bleu-mauve se ressème avec grâce dans le jardin de l'Autriche) et l'Amaranthus hypochondriacus qui peut atteindre les deux mètres avec ses fleurs pourpres.

***
Ma mère et moi essayons de partir l'Herbe des Pampas (Cortaderia selloana) par semis et j'ai ajouté à cette graminée la Stipa tenuissima. J'adore cette dernière pour sa panicule verte qui apparaît tôt en été et prend des teintes dorées à mesure que la belle saison file. Idéale pour inspirer au jardin un air de vacances et de légèreté. J'ai aussi sorti du frigo mes semis de Nicotiana sylvestris et de Cleome hassleriana. D'ailleurs, j'avais offert des graines de cette dernière à ma belle-maman Micheline en lui spécifiant qu'il fallait leur donner une petite dose de froid pour qu'elles germent -c'est ce que j'avais lu sur le net. Quelle ne fut pas ma surprise de voir chez elle en fin de semaine passée, le cléome germer très bien et ce, sans traitement sibérien ! Ah ben, il semblerait que ce ne soit pas un préalable ce froid ! 

À ce jour, je suis une jardinière comblée. Les semis vont bien et aucune trace de fonte des semis...Est-ce que ma tisane magique aurait fonctionné ? Ou le champignon se fait discret et importune ailleurs ? Dans tous les cas, je vous donne ici ma recette inspirée d'Yves Gagnon:

Tisane pour contrer la fonte des semis

Faire infuser 7 g de fleurs de camomille dans 1 litre d'eau. Je prends ici des sachets de tisanes et je laisse refroidir la boisson. Je met le tout dans un vaporisateur (vous pouvez diluer la recette) et j'arrose fréquemment mes bébés semis avec ça !

9 commentaires:

la fourmi a dit…

Encore bravo!
Par contre, il ne faut pas croire ce qu'on lit parfois ici ou là. Quand je vois qu'il faut placer à la chaleur les semis de plantes de montagne, j'ai du mal à le croire. Et comme je ne suis pas capable de bichonner des semis (pour ça, il ne faut pas s'absenter) je fais tout directement au jardin. Et si la plante est bien adaptée, elle pousse (c'est pour ça que je n'ai jamais eu de tomates! mais le basilic et autres herbes vont bien)

laetitia a dit…

Coucou!
Tes tomates sont belles. Tu repiques quand deux vraies feuilles apparaissent? J'hésite à le fair eà deux ou quatre feuilles... Est-ce que tu mets un engrais ou un compost de crevette dans ton terreau ou juste du terreau à semis?

En tout cas, c'est un beau moment de jardinage que tu t'es offert là!

Jasmine a dit…

Tu as raison la Fourmi, bien souvent la littérature contredit les expériences en matière de jardinage ! Rien de tel que d'essayer et d'y aller avec la méthode qui fonctionne chez nous ! J'ai vu les photos de ton beau jardin en fleurs et sous la neige...Vous en manquez pas de protection hivernale ! Je t'envoie bientôt le feuillet pour le compostage.

Laetitia, tu peux repiquer tes tomates dès l'apparition des vraies feuilles. Pour le terreau, je fais mon mélange maison, encore une fois, inspiré d'Yves Gagnon, le voici :
- 50 % de compost mûr (le crevette est excellent !)
- 40 % de vermiculite
-10 % de sable horticole (j'ai ici utilisé un mélange de terreau à base de sable et de tourbe pour les cactus, faute de sable horticole)

Il est important de changer de terreau parce que les plantules seront plus gourmandes en minéraux. Au début, les semis se suffisent avec leur propre garde-manger, mais après, c'est comme des ados ! Ça bouffe !

Rachel a dit…

Jasmine, j'ai déjà été en 'amour' avec les herbes de Pampas. J'en ai cherché absolument partout! Jusqu'à ce que je lise qu'apparemment les feuilles de cette graminée sont tellement coupantes (pratiquement aiguisées comme un couteau), qu'on recommandait de les mettre hors des sentiers et surtout hors de la portée des petites mains...! Qu'en penses-tu?

Jasmine a dit…

Rachel, tu as ma foi, fort bien raison ! À dire vrai, je n'ai jamais vu la plante qu'en photo...Mon livre Botanica raconte ceci : " Les feuilles de texture rugueuse sont longues et finement effilées, avec un bord acéré(...) Le nom du genre vient de cortadera, un mot hispano-américain signifiant lame, par allusion aux feuilles acérées de ces herbes..."
Disons que si je réussi à la faire pousser, je ne la mettrai pas en bordure de sentier !

silicadesign.Catherine Letendre a dit…

Bonsoir Jasmine... c'est inspirant de te lire, j'ai suivi une formation avec Yves Gagnon. Je ne fais que très peu de semis.. j'aimerais.. j'en rêve du moins alors c'est un plaisir de te lire et de faire école avec toi. 4.

Jasmine a dit…

Salut 4,
Comment étais la formation avec Yves ? Tu as aimé ? J'ai l'air de faire beaucoup de semis intérieurs, mais en fait je ne sème que quelques tomates, basilic et 6-7 annuelles. Le reste sera semé à l'extérieur et j'aime l'idée que la majorité des plantes sera semé in situ, je trouve ça moins compliqué ! Surtout que je n'ai aucune serre, ni étagère à néons, alors les bords de fenêtres sont vite comblés par ces petits locataires !
En passant, merci de me lire, c'est motivant !

Manon a dit…

Vive les semis! :)

Pour la formation avec Yves, il est très intéressant, je l'ai suivi il y a bien des années surtout pour comprendre comment ça se passait dans l'sol et depuis je vois Yves dans ma soupe du jardinage (je voudrais pas lui enlever sa compagne Diane, ils vont très bien ensemble).

Pour les cléomes, j'ai toujours simplement semé directement en terre au début mai et je peux t'assurer qu'il y a des fleurs en juillet... C'est comme les vivaces, je suis du genre à semer tôt à l'automne directement en terre et au printemps, ça sort tout seul, j'adore! :)

Jasmine a dit…

Moi, ma formation avec Yves, je l'ai suivi avec son livre à 12 ans...Mais j'aimerais bien le voir en vrai, car il m'a l'air des plus intéressants ! Tu ne voudrais pas toi aussi donné des formations Manon ???

Tes cléomes deviennent bien gros même si tu les part directement en pleine terre ??? Au fond, ça a du sens, car parfois au Parc Jean-Drapeau quand on nettoie les plates-bandes d'annuelles au printemps on découvre plein de pousse de cléomes, de nicotines, de sauge...Les graines passent l'hiver très bien et poussent allègrement, jusqu'à ce qu'on vienne les arracher de leur demeure... Je vais donc essayer ta méthode ! Dis-moi quelles vivaces as-tu semé à l'automne pour me donner une idée !?

Enregistrer un commentaire