A garden is a compromise between nature and art. It is also a struggle between the two, between the instinct of nature to let plants grow, spread and compete with one another and the will of the gardener to keep everything in check, to make it conform to the human plan.
The New Garden Perennial, Noël Kingsbury

vendredi 27 mars 2009

Les 6 commandements pour aménager la façade



La création de ce blogue visait surtout une chose : mettre par écrit le cheminement de la réalisation de l'aménagement paysager de notre terrain. Si j'"horticulte" depuis des années, c'est bien la première fois que je le fais réellement dans mon intérêt et celui de ma famille ! Et il s'avère plus difficile de créer ici le jardin de mes rêves puisque qu'il y a tant de choses que je désire y voir et je suis très exigeante quant au résultat. C'est pourquoi pour appuyer ma démarche j'ai décidé (avec l'aide inconditionnelle de mon copain évidemment) de me fixer des commandements pour aménager la façade : il me faut un cadre, sinon mon imagination déborde !

1) Les indigènes, tu primeras : Les plantes du Québec et de l'Amérique du Nord (surtout de la côte Est) seront les principales résidantes du jardin en façade. Ces plantes adaptées à notre climat et à notre sol favoriseront une saine biodiversité. 

2) Pelouse, tu n'auras point : Exit la tondeuse !!! Que des plates-bandes et des sentiers, fini le gazon. Primo, parce que je crois que cette monoculture est bien assez répandue comme ça. Secundo, c'est tellement plus beau des fleurs au mois de juillet plutôt que du gazon en dormance ! Tertio, c'est réellement un défi que je veux relever de ne pas avoir de pelouse, car il faudra trouver des plantes ou un matériel pour recouvrir  le terrain de la maison à la rue !

3) Original, tu seras : Je n'ai rien contre les échinacées, les rudbeckies, les hostas, les spirées et les boules de cèdres, mais avouez qu'ils sont communs ! Nous voulons ici des plantes méconnues qui se démarquent tout en étant faciles d'entretien.

4) Ravissant durant tout l'an, ton jardin sera : Cela implique qu'il y aura des graminées (oui, beaucoup !) et des conifères qui ne requièrent aucune douillette pour passer l'hiver. Il faudra aussi laisser en place les fleurs séchées des vivaces à la fin de l'été pour admirer le gel qui les embelliront.

5) Les ressources locales, tu adopteras : On creuse un gros trou ? On conserve la terre pour faire une plate-bande. On élague des branches ? On les réduit en copeaux et on les utilise comme paillis.  Je crois fermement à la réutilisation des matières retrouvées sur le terrain, à la fabrication de notre compost et à l'utilisation de fumiers glanés chez des éleveurs d'animaux du coin.

6) Intelligemment, tu achèteras : Dans la mesure du possible, les annuelles et les vivaces seront démarrées en semis chez nous. Pour ce qui est des arbustes et des arbres, il faudra les acheter en majorité l'automne, lors des rabais de fin de saison.

Évidemment que je ne vous laisse pas en plan avec ces 6 commandements ! Tout au long de la saison estivale et, en fait, pour plusieurs années (Rome ne s'est pas construite en un jour, ni en un été !), je vous tiendrai au courant des péripéties concernant l'aménagement de la façade. Je détaillerai éventuellement chacun des commandements, c'est-à-dire comment nous y parviendrons.

photo par Jasmine: Adiantum pedatum, une fougère indigène que j'affectionne particulièrement.

15 commentaires:

laetitia a dit…

C'est un super projet! Plein de défis!
J'ai hâte de voir l'évolution!

Rachel a dit…

Beau projet! Moi aussi j'essaie d'avoir le moins de gazon possible. Quelle perte de temps cette verdure avec toutes les étapes pour la garder en bon état... Nous avons beaucoup de graminées chez nous: tellement facile! En plus ça ne demande pratiquement aucun entretien et c'est joli, gracile et en automne, les couleurs sont magnifiques... Malgré notre grand terrain, la cour arrière commence à manquer de place... Je suis tombée en amour avec des plantes trop souvent! Hi hi hi

Jasmine a dit…

Merci de vos encouragements les filles !
Je suis également vendue aux graminées, il y a en a pour tous les endroits et styles !
Pour l'instant, notre terrain est habité principalement par les arbres plantés par le premier propriétaire il y a environ 30 ans (merci à lui, sinon on serait exposés au vent et au soleil, sans parler du manque d'ambiance qu'il y aurait sans ces grands végétaux). Mais d'ici quelques années, je suis persuadée que je trouverai aussi le terrain trop petit ; il y a tant de combinaisons de plantes que je désire essayer qu'il me faudra un autre terrain de jeu un jour ou l'autre.

Bon, bon. Je vais commencer avec ce que j'ai, à mes yeux, c'est déjà beaucoup !

la fourmi a dit…

Moi aussi j'attends la suite avec impatience.
Il me tarde de voir quelles vivaces peuvent fleurir tout l'été.
Au grand étonnement de certains, je pratique déjà le "marche ou crève" pour mes plantes. Et si elles sont bien choisies, ça marche très bien.
Quelle horreur ces "emballages" qu'on voit parfois!
Mais pourquoi ce rejet de l'herbe? ça verdit dès qu'il n'y a plus de neige, bien avant les autres végétaux, c'est doux sous les pieds, ça fait un joli fond pour les crocus et colchiques.

Laetitia a dit…

Re-bonjour! Petite question personnelle... Il est grand comment, ton terrain de jeu?
Je me fie sur toi pour des tests ;p) Je fais une plate-bande avant plutôt traditionnelle cette année, mais il me reste toute la cour pour m'amuser... J'ai vraiment hâte de lire tes prochains billets et voir des photos!

lina a dit…

Mon commentaire tiendra peut être plus du rayon "mode de vie" mais je considère tes principes comme enraciné dans...la simplicité volontaire! et j'aime, je l'avoue...Pensons économie d'énergie (physique, mentale etc.) et durabilité, tiens...

Rachel a dit…

Fourmi, ce n'est pas que je déteste l'herbe! Mais on dirait qu'en Amérique du Nord, l'herbe c'est quelque chose de pratiquement 'saint'... Je regarde par exemple un voisin d'en face qui en fait presque un culte: et que je t'arpente de long en large pour découvrir la moindre petite mauvaise herbe.... Et que je t'arrose à tous les jours même si c'est interdit, non nécessaire et pas écologique du tout... Et que je te mets de l'herbicide, de l'insecticide et plein de produits chimiques non permis, pendant la nuit, afin que personne ne le voit faire... Je pense que juste pour ça, le gazon ça m'indispose! Trop d'efforts, j'aime mieux les fleurs... :-)

Jasmine a dit…

Que de commentaires ! Super !
Je commence par répondre à la question concernant la grandeur du terrain, hum...6500 pieds carrés, moins la maison de 1000 pieds carrés, sans oublier l'Immense stationnement asphalté (pouvant accueillir facilement 6 autos !), ça donne environ 4380 pieds carrés de terrain de jeu ! La façade possède 1800 pieds carrés. Ceci dit, j'y reviendrai dans un plus long billet sur les caractéristiques de la façade.

Effectivement, les 6 principes se veulent simples et adaptés à notre situation. Étrangement, ils demandent un peu plus d'efforts...Il faut user d'astuces, de débrouillardise et d'imagination pour les atteindre !

Finalement, le débat sur la pelouse...Ah ! Vous m'avez devancé ! Ce sujet là aussi sera discuté plus longuement dans un billet puisque c'est un sujet épineux.Je n'ai rien contre la pelouse. Il y en a juste trop dans nos banlieues. Je crois que les parcs possèdent juste ce qu'il faut d'herbe pour nos orteils, et par ailleurs, nous conserverons un petit rond d'herbe dans la cour arrière pour justement se prélasser dedans. Sachez que je ne rejette pas totalement la pelouse, mais je prône plutôt sa diminution et surtout sa gestion plus écologique (entretien minimal sans produits chimiques, comme le dit bien Rachel).

Soyez sûrs que j'en reparlerai dans un autre billet, je crois que ça en vaut la peine !

Rachel a dit…

Et Jasmine, si tu veux faire signer une pétition pour la 'diminution du gazon en banlieue et le remplacement par des fleurs', je suis prête à signer là, tout de suite! Hi hi hi

M comme...Maman a dit…

J'ai vraiment hâte de voir tes réalisations! L'automne dernier, j'ai hérité de plusieurs plantes vivaces de ma tante, que j'ai plantées. Rien d'original par contre. Mais j'ai hâte de voir si ça va pousser! ;-))

Jasmine a dit…

Je vais l'imprimer ma pétition, Rachel, tu signeras la première !

J'aime votre enthousiasme pour le projet, vous me donnez des ailes ! J'aime aussi voir qu'il y a des adeptes du jardinage partout et qu'on est tous pareils au fond, on est toujours fébrile de voir si ça va pousser et comment ça poussera.

Ahhh...je crois qu'après faire "pousser" des enfants, le jardinage est ce qu'il y a de plus réjouissant et valorisant !

Rachel a dit…

Comme je n'ai pas d'enfants, je regarde pousser mes plantes! C'est toujours un petit stress au printemps de voir ce qui sortira, ce qui a été bouffé par des créatures, ce qui doublera de volume... et (youpi je vais à la pépinière) de voir de qui devra être remplacé!

Manon a dit…

Bonjour Jasmine,

Merci pour vos conseils, je vais en tenir compte en aménageant de nouvelles plates-bandes près de la route. Est-ce que tu connaîtrais une ou deux vivaces qui toléreraient sans problème la 'lapidation' de petite roche provenant de la route par la charrue durant l'hiver et qui pousserait quand même au printemps ?

Bravo pour ton blogue riche en conseils judicieux, c'est fait je vais devenir addict pour la sauvegarde des fleurs! ;)

Jasmine a dit…

Bonjour Manon !
Wow, je suis allée consulter ton site et je suis épatée ! Plein de trucs pour le potager ! Tu m'as l'air bien équipée pour faire des semis (j'ai vu la table pour faire le mélange de terreau...Je t'envie d'avoir un tel espace !)
Ah, oui, aménager près de la route sera un des plus grands défis avec la "garnotte", le sel, la charrue qui exigent de planter des végétaux plus que résistants ! J'en suis encore à la recherche, mais dès que j'ai des candidates, je vais les tester et vous en reparler !

Au plaisir !

Manon a dit…

Bonjour Jasmine,

C'est vrai que mon coin 'semis' est un rêve, fini d'envahir ma table de cuisine pour deux mois! ;)

Pour la table à semis, il était déjà ici à mon arrivé mais c'est fait avec le même matériel qui est utilisé pour les pancartes électorales, ça retient bien la terre et j'ai toujours l'goût de ramasser les pancartes qui traînent sur les poteaux pour les recycler en table à semis! ;)

Enregistrer un commentaire